jeudi 9 octobre 2008

Olympia de Edouard Manet

Olympia de Manet.E





Edouard Manet est un peintre français du 19 ème siècle, né à Paris le 23janvier 1832 et décédé le 30avril 1883. Il va entrer dans l'atelier du peintre Thomas couture où il restera pendant six ans . Thomas.C est considéré comme l'une des figures emblématiques de l'art Académique de la seconde moité du 19ème siècle.




I)Présentation de l'oeuvre.
Titre: « L'Olympia »
Auteur: Manet

Date:1863

Support: peinture sur toile


Dimensions: 130,5 x 190 cm


Lieu de conservation : Musée d'Orsay

Contexte historique: Cette période de l'art académique s'oppose aux nouveautés cependant certain artiste veulent innover et se détacher quelque peu des canons imposés par l'institut des Beaux arts c'est le cas de Manet.




II)Analyse de l'oeuvre






Dans une chambre cosy aux couleurs plutôt sombres, on aperçoit :
au 1er plan une jeune fille allongée sur un divan drapé. Elle pose nue, les cheveux attachés, ce qui dégage son visage et laisse apparaître un regard hautain . Cette jeune femme, une main posée sur son sexe expose fièrement son corps. Sur la droite à ses pieds , on aperçoit un chat noir au poil irisé .


Au second plan apparaît une femme de couleur qui apporte un bouquet de fleur.
En arrière plan se dessine le décor de la chambre tapisserie avec des motifs, long rideaux foncés..


La composition: est équilibrée, les deux personnages se trouvent au centre du tableau et sont soigneusement détaillés. La texture de la peau des personnages est lisse.


La couleur de peau noire de la servante se fond dans l'arrière plan sombre ,et s'oppose à celle de la jeune femme dont la couleur de peau est accentuée avec la clarté des drapés. Il y a donc une opposition de couleur entre les deux plans en effet :












le 1er plan est composé de couleur clair ce qui dégage dont une clarté qui va mettre la jeune femme en évidence.













le 2eme plan présente lui des couleurs plus sombres , tamisées, noir, brun et vert foncé ce qui va fondre la servante dans le décor et la dissimuler.



La lumière provient du regard des spectateurs qui se posent sur le corps parfait de cette jeune femme est l'illumine.Ainsi elle est mise en valeur au détriment du deuxième personnage, la servante que l'on oublie dans le décor.


III)interprétation


Cette jeune femme au corps parfait, avec des formes généreuses, une peau nette et sans pilosités semble être idéalisée.


Installée confortablement sur un divan, elle ne cherche qu'à attirer le regard. Elle se désintéresse totalement du reste, si bien qu'elle ne prête aucune attention au bouquet apporté par la servante ,ce qui va rendre ce personnage encore plus inexistant .


Tout est fait pour placer cette jeune femme sur un piédestal ,elle cherche à se faire désirer tout en étant inaccessible , sa main posée sur son sexe montre ici le refus de ce donner. Le chat noir, caractérise la présence masculine , son poil irisé renforce l'aspect de frustrations susciter avec l'inaccessibilité de l'homme au près de cette jeune femme.
On peut remarque également un bracelet à son poignet qui a une grande valeur sentimentale pour le peintre, car il le tenait de sa mère.





Cette oeuvre est inspirée de la "Venus "du Titien.





Le peintre a voulu représenter également une scène rappelant la prostitution sous le second empire . Cette œuvre déplaisante pour l'époque va créer un scandale.


Pascaline.P



5 commentaires:

PETROZ FINE ART GALLERY a dit…

JULES PETROZ www.petroz.com
Est heureux de vous inviter pour la sortie de son livre, « MANET,VAN GOGH ET NOUS ».
Éditions Le Manuscrit Paris
Le 31 mars 2009, une soirée de dédicaces se déroulera à la galerie du PASSAGE DE RETZ,
9, rue Charlot, dans le 3e arrondissement à Paris, à partir de 18 heures.
Le 1er avril 2009, de 18 heures à 20 heures au Café - Restaurant
LES DEUX MAGOTS
6 place Saint-Germain-des-Prés - 75006 Paris
Présent au 23e SALON DU LIVRE de Genève du 22 au 26 avril 2009 !
Un livre qui retrace le parcours d’un brocanteur de province et de son épouse, qui découvrent un jour, par hasard et pour quelques francs, caché sous une croûte, le portrait du modèle et la maîtresse d’Edouard Manet ; Mery Laurent.
Le caractère érotique de la toile d Edouard Manet , peinte il y a plus de cent ans, aurait fait un tel scandale que l’on avait d’autre choix que de la cacher.....

Elodie123 a dit…

Merci, j'ai reussie mon analyse d'oeuvre grace a ce site!:)

Elodie123 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Jordan CHADUIRON a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Marine Morineau a dit…

C'est super j'ai tous ce qui me faut pour l'histoire des arts