jeudi 9 octobre 2008

William Bouguereau

Bouguereau est un peintre du XIXeme siècle qui commence à étudier la peinture à l'école de Bordeaux puis part à Paris à l'école des Beaux-Arts, où il remporte le second prix de Rome en 1848 puis le premier prix de Rome en 1850. Il devient ensuite professeur de l'école des Beaux-Arts de Paris en 1888. Un évènement le marque douze ans plus tôt : la mort de ses deux enfants et de sa femme.



La Divine Comédie de Dante Alighieri est un texte parut entre 1308 et 1321. Il relate la descente aux enfers de Dante, accompagné de Virgile. Bouguereau s'inspire alors de ce texte pour peindre le tableau Dante et Virgile en Enfer en 1850.
Ce tableau est une toile de 281 x 225 cm au niveau des dimensions et représente une scène entre religieuse et mythologique. Cet œuvre a été réalisé sous la Seconde République ( 1849-1851 ) en France.





Les différents plans de ce tableau est représenter sur le dessin suivant


Image Hosted by ImageShack.us


  • Au premier plan on peut observer la présence de deux hommes nus, l'un mordant le cou de l'autre, tel un vampire.

  • Au second plan est situé Dante et Virgile debout, les seuls personnages habillés et observant la scène. Il y a aussi un homme couché par terre sûrement tué par l'homme du premier plan

  • En arrière plan il y a un démon volant au dessus de la scène, bras croisé et souriant d'un air mauvais tout en observant Dante et Virgile. Il y a aussi des hommes et des femmes nus sur le coté droit en train de se battre au dessus des flammes de l'enfer. Enfin, en fond, on peut observer un ciel rougeoyant couleur flamme ou même sang.


Quant à la composition du tableau, on peut remarquer plusieurs choses.



<

  • Au premier plan, les deux personnages sont structurés selon deux triangles dont l'un est renversé. ( voir lignes rouge et bleu en trait épais )

  • Le point de fuite de ce tableau est l'endroit où les bras du démon sont croisés, et ceci peut être vérifié en traçant deux lignes passant par le bout de l'aile gauche et par les yeux de Virgile et Dante ou en passant par le bout de l'aile droite et en passant par le coude du personnage mordant l'autre. ( voir les deux traits verts )

  • Enfin on peut remarquer dans la composition deux séries de lignes parallèles au niveau des personnages du premier plan. ( voir les lignes fines couleurs bleue clair )



Ensuite au niveau de la compositio,n on peut aisément remarquer que le dessin est hyper-réaliste et que les traits sont très fins. Au niveau des couleurs, on peut voir que les couleurs sont chaudes et il y a en majorité du rouge, référence à l'enfer. Enfin il semble y avoir trois sources de lumière, une qui éclaire le duel entre les deux hommes et qui s'estompe quand on s'éloigne, la seconde est située en fond, mais celle-ci n'éclaire que peu la scène et on ne peut qu'identifier une tâche de couleur rouge et enfin la troisième est située à droite, et est très faible, elle représente les flammes de l'enfer où les hommes sont précipités.



Au niveau de l'interprétation, je pense que le peintre veut montrer une vision cauchemardesque de l'enfer, où les pires choses règnent. Peut-être veut-il représenter les hommes et leurs nature à s'entre-tuer, ou ici s'entre-dévorer. Ce tableau a été réalisé après un demi-siècle assez mouvementé, où a eu lieu la Révolution Française, la Terreur, les Guerres de Napoléon Ier et les révolutions qui ont donné la monarchie de Juillet en 1830 et la Seconde République en 1848. Cette nature auto-destructrice de l'homme est aussi visible en arrière-plan avec les personnages se battant. Virgile et Dante pourraient représenter les intellectuels : Dante le poète représenterait les artistes et Virgile le guide et protecteur, les penseurs et philosophe. Ils sont spectateurs, en retrait, mais prêt à agir afin de guider les autres. Enfin le démon pourrait représenter le Pouvoir. En effet, il est situé tout au dessus des autres, les survolants. Il semble aussi à l'origine de l'auto-destruction des hommes car il plane au dessus de ces deux personnages. De plus, il guette d'un œil mauvais les intellectuels tout en volant à coté d'eux car il sait aussi que ce sont les plus dangereux. Ce tableau peut donc être interpréter comme une critique des systèmes politiques qui dresse les hommes les uns contre les autres, et guettant les faits et gestes de ceux qui peuvent empêcher ce cycle de violence pour les empêcher de le stopper.



C'est un tableau de style académique car il représente de manière ultra-réaliste une scène mythologique. Ce tableau m'a plu en montrant une vision "réaliste" de l'enfer si il devait exister. La forte présence de rouge et les personnages inspirent directement la terreur, et ce tableau pourrait être rapprocher de la partie droite du Jardin des délices de Jérôme Bosch, un peintre ayant fait ce triptyque sur du bois entre 1503 et 1504. Le sujet est en partie le même, c'est à dire l'enfer, mais celui de Bosch se différencie par le fait qu'il soit soit moins ordonnée, et donc réaliste que celui de Bouguereau.

2 commentaires:

Wasp.Corporation a dit…

je suis etudiante en histoire de l'art j'étudie ce tableau, pardon de m'inspirer de ton article, mais je débute et j'ai encore du mal a pousser mes réfléxions aussi loin que toi, en tout cas moi aussi j'ai été charmée par cette oeuvre et je constate que nos interprétations se rejoignent sur de nombreux points. tout ca pour te dire bravo et merci :)

Elina Rossignol a dit…

Bonjour, analyse qui a l'air très intéressante mais impossible de visionner les images, que doit-on faire pour pouvoir les voir?