dimanche 8 novembre 2009

Le pont de l'Europe de Gustave CAILLEBOTTE


-Le pont de l'Europe

-Gustave CAILLEBOTTE:
(Né à Paris le 19 août 1848 et mort à Gennevilliers le 21 février 1894)
Après un début dans les études de droit, CAILLEBOTTE entre dans l'atelier de peinture académique Léon Bonnat, puis, en 1873, il réussit l'examen d'entrée de l'Ecole des Beaux-Arts.
Etant issue d'une famille d'industriels, il hérite en 1874 de la propriété de son père à Yerres (dans l'Essonne) accompagnée d'une importante fortune avec laquelle il pourra se consacrer à sa passion pour la peinture ainsi que, de devenir le mécène de ses amis peintres notamment Renoir, Degas et Monet tout en finançant l'organisation d'expositions impressionnistes.
En 1875, l'un de ses tableaux: les Raboteurs de parquet fut refusé au Salon à cause de son sujet extrêmement quotidien prétendu pour heurter les mœurs.
De ce fait, il fut l'un des premiers grands peintres français à exposer régulièrement aux Etats-Unis où, il rencontra un vif succès. Il deviendra même l'un des fondateurs du courant "réaliste".

Mais, le talent de Gustave CAILLEBOTTE fut longtemps méconnu, sauf aux USA, au profit de son rôle de "mécène éclairé". Ca n'est que en 1970 que ses œuvres sont redécouvertes et certaines se trouvent maintenant au musée d'Orsay de Paris.


- Huile sur toile

-Qui mesure 125 x 181 cm

-Cette œuvre est conservée à Genève, au musée du Petit-Palais

-Elle représente une scène urbaine de la vie quotidienne

-L'année 1876 se situe dans la 3ème République, le début de la France contemporaine. A cette époque, nous étions entre deux gouvernements: celui de Jules Defaure (du 9 mars 1876 au 3 décembre 1876) et celui de Jules Simon (du 12 décembre 1876 au 16 mai 1877). Les républicains remportent un grand succès aux élections régionales du 22 février au 5 mars 1876 et le sénat est rempli à cette époque de monarchistes.

Le XIXème siècle est fortement marqué par la révolution industrielle, par ses nombreuses inventions, l'idée de progrès est une valeur communément partagée.



ANALYSE TECHNIQUE DE L'ŒUVRE:
En observant l'œuvre, nous remarquons principalement trois personnes et un chien se trouvant sur un pont de fer en premier plan.
-L'un des personnages est accoudé à la barrière et il regarde, d'un air pensif, ce qu'il se passe en dessous du pont. Cet homme est habillé d'une blouse grise ce qui laisse à pense que son métier serait ouvrier.

-Le chien déambule tranquillement vers le fond du tableau.
-Les deux autres personnes, un homme et une femme, certainement un couple, qui adoptent une marche lente dans notre direction.

-La femme porte une jupe froncée avec de petites chaussures beiges et un chapeau assez imposant. Pour rajouter à son élégance, elle se protège du soleil grâce à une ombrelle ornée de dentelle.

-L'homme qui discute avec elle, est barbu, il semble grand et est muni d'un manteau long et d'un chapeau haute forme. Tous deux sont les représentants de la bourgeoisie.


En arrière plan, des immeubles, calèches, quelques personnes, un lampadaire et une épaisse fumée blanche qui semble venir d'une usine se situant sous le pont. Il est donc probable que le premier personnage en costume de travail regarde son lieu de fonction.



Cette peinture comporte deux plans:

-le premier montre les trois personnes, le chien ainsi que le début du pont.
->ceci nous fait penser au côté de la rêverie et de l'insouciance

-le deuxième plan correspond aux immeubles, à l'usine, aux calèches et aux hommes qui s'en occupent.

->cela pourrait être le domaine du travail

Deux points de fuite nous paraissent visibles:

-le premier, et le principal, se trouve sur la tête de l'homme barbu. Il est le point de convergence des lignes du pont, des bâtiments et de l'ombre du chien.

- le second se situe au niveau du lampadaire, au fond du tableau, où se rejoint le trottoir, le chapeau haute forme du bourgeois et le chien qui semble vouloir s'en rapprocher.





De plus, le peintre a procédé grâce à une géométrie rigoureuse qui figure déjà dans le dessin préliminaire. Nous voyons que les perspectives sont très marquées et elles sortent du tableau avec un esprit d'infini, d'échappatoire.


Pour ce tableau, l'utilisation du crayon et aussi de l'huile a été nécessaire pour que les personnages, les éléments soient minutieusement représentés. Les détails sont fins et précis, le dessin est net, voir même lisse (peut-être cela est dû à l'utilisation de la technique du glacis).
Les couleurs sont froides: le noir, bleu et gris dominent. Seul quelques impressions de rouge se retrouvent sur: le pantalon d'un homme en arrière plan et sur les cheminées des bâtisses.


Le tableau est baigné dans la lumière du soleil qui vient de la droite.

Les jeux d'ombres sont complexes et laissent dans la lumière les deux bourgeois qui se promènent. Ils sont nets et rigoureux, et représentent bien la réalité même au fond du tableau.



INTERPRÉTATION DE L'OEUVRE:
D'après notre analyse, nous pensons que l'artiste a voulu dépeindre un contraste entre la société bourgeoise, paisible, qui se balade et le monde du travail ( par l'usine et les calèches ).
De plus, une supposition que nous nous sommes faites a été révélée: l'homme au chapeau haut de forme est probablement le peintre parce qu'il existe un photo de lui prise par son frère dans la même position.
Longtemps ce tableau fut méconnu, et, pourtant, c'est une superbe représentation de la ville moderne parisienne et contemporaine.


Nous avons choisi ce tableau pour, son naturel, son impression épurée, le fait que cette scène décrive le quotidien et surtout pour la finesse du travail du peintre qui a pris soin des détails avec une minutie inégalée.

Cette impression de relief que donne la structure du pont marque un effet de trompe l'œil, tous nous paraît si palpable et notre regard est attiré vers le fond de la rue, on attend presque que les personnes de la classe aisée aient fini de passer pour pouvoir s'avancer à notre tour sur ce trottoir infini.



MILLET Cassandra TL

WEYDER Maud Ts3







4 commentaires:

aya b a dit…

merci bcp c est tres interressant

louis destruel a dit…

merci beaucoup cela ma beaucoup aide
merci

yy a dit…

c ma pa servi bocou g pa u la moiene a mo exposer ca ser a pa gran chos ce cit de je prefer vikipedia !!!!!!!!!!!!!

Unknown a dit…

Merci ca ma vraiment aider j ai eu 20 donc
Merci