mercredi 25 novembre 2009

Monet, La Pie


2e analyse de la Pie ! Quel succès !

Analyse d’une œuvre d’art


1) Présentation de l’œuvre

.Titre de l’œuvre : La Pie

.Auteur : Claude Monet est né le 14 novembre 1840 .Il grandit en Normandie , dans le Havre. Il sert dans l’armée en Algérie en 1861 , sort de l’armée et prend des cours d’art poussé par sa tante mais il n’aime pas les styles traditionnels qui lui sont enseignés .En 1862 , il étudie avec Charles Glères , il y rencontre Renoir et fonde le mouvement impressionniste .Il se marie avec Camille Doncieux qui lui servira de modèle notamment dans « femmes au jardin »celle-ci décède le 5 septembre 1879 et se remarie avec sa maîtresse Alice Hoschede.Il aimait peindre la nature contrôlée : son propre jardin , ses nymphéas ,son étang ,Etc. A la fin de sa vie Monet souffrait d’une cataracte qui altéra notablement sa vue .La maladie évoluant elle eu un impact croissant sur ses derniers tableaux. Il décède le 5 novembre 1926 et est enterré à l’église de Giverny.

.Date de réalisation :1869

.Type de l’œuvre : Tableau

.Support :huile sur toile

.Dimensions :89*130cm

.Lieu de conservation : Musée d'Orsay, Paris

Genre : scène d’extérieur paysage, tableau impressionniste

Contexte historique : Il crée son œuvre « La Pie » sous le second empire , période ou l’art officiel en France est l’académisme qui fixe des règles très précises et limite et même empêche le peintre de s’exprimer .Les œuvres impressionnistes de Monet sont alors critiqués et souvent refusés au « Salon ».On peut ajouter que Monet peint cette toile dans une période difficile de sa vie ; suite à une tentative de suicide.

2) Analyse technique de l’œuvre :


Description de l’œuvre : La pie, élément discret presque invisible est située sur une barrière de bois rudimentaire , celle-ci se prolonge sur toute la longueur du tableau et sépare le tableau en 2 parties : En arrière plan des maisons cachées par une rangée d’arbres nus recouverts eux-mêmes de neige , et au premier plan une grande étendue de neige ou les ombres de l’arrière plan se reflètent sur le sol. La neige recouvre entièrement la toile ; Il s’agit donc d’un paysage hivernal .La pie est le seul être animé de la toile,c’est un élément de très petites proportions et pourtant fondamental de la figuration.

La composition :.L'oiseau posé sur la barrière à gauche est un point de passage entre l'avant et l'arrière. Cette pie posée sur la ligne de l’horizon divise la toile pratiquement en 2 parties égales .Cette séparation fait se confronter les éléments du second plan reflétés sur le sol enneigé .
Sur cette sorte de barrière , la pie semble regarder la barrière en bois qui fait office de muret et sépare ,comme précédemment dit, le tableau en 2 parties égales : au premier plan un champ de neige et à l’arrière plan des batiments à larges toitures couvertes d’une neige bleutée sous un ciel blanc teinté de gris bleu. La pie et son ombre permettent de relever une certaine symétrie dans la construction du tableau entre sa partie supérieure et les ombres de la partie inférieure .(l’axe de symétrie est la ligne horizontale bleue).
Le tableau est composé de bandes horizontales caractérisés par les bandes dans le ciel les toits des maisons , la barrière en bois et les ombres .Cette horizontalité vient se confronter à la verticale des arbres et des sortes de piquets.




La technique utilisée et le dessin :Il s’agit d’une peinture à l’acrylique .Ce travail à l’acrylique rend moins les fondus que le travail à l’huile mais lui a permis cette superposition des différentes touches de nuances , les contours sont alors moins précis et plus flous .


Les couleurs : A première vue on pourrait croire que ce tableau est un monochrome blanc .Cependant si l’on observe bien la peinture , le blanc est moins « marqué » et la couleur en quelque sorte éclate . Monet empreinte une gamme de couleur réduite ce sont principalement des couleurs pâles, il joue sur la diversité des blancs en ajoutant des touches de bleu , de marron et de noir .On peut noter un contraste entre le chaud et le froid ; en effet le haut du tableau est composé de couleurs chaudes qui sont dans le ton jaune à l’opposé du bas avec des couleurs plus froides comme le noir ou le gris .Il superpose les nuances par petites touches juxtaposées.(virgules au premier plan , minces tirets dans le ciel)

La lumière : La lumière est une lumière naturelle provenant du soleil . Les ombres au sol sont des repères qui permettent de comprendre que les rayons viennent de la gauche du tableau. On peut ajouter que le soleil est bas dans l’horizon .




3)Interprétation de l’œuvre :


Monet vint à un thème qui lui était cher, et qui allait l'inspirer à de multiples reprises au fil des ans : celui des paysages enneigés. Convaincu que les paysages devaient être peints d'après nature, il travaillait en plein air par tous les temps .Il restitue les formes et l’espace par la lumière et la couleur .. En choisissant un paysage hivernal, Monet cherche à représenter les effets fugitifs de la nature c'est à dire à un instant précis et par conséquent de transmettre les sensations qu’il a perçu de ce paysage. Il saisit l’instant sans le figer , ainsi il veut mettre en avant le mouvement de la lumière , le jeu entre ombre et lumière .
Dans une période ou la France est touchée par une révolution industrielle la société est bouleversée, les villes se transforment , et les personnes délaissent les campagnes pour migrer en ville .Ici Monet met en évidence la différence entre la beauté des paysages de la campagne contre l’obscurité des villes et de la vie industrielle.
La représentation de ce coin de campagne de la région d'Étretat,donne à voir des tons clairs et lumineux très inhabituels, ce qu'a souligné le critique Félix Fénéon : «Le public accoutumé aux sauces bitumeuses que cuisinent les maîtres coq des écoles et des académies, la peinture claire l'estomaquait. La nouveauté et l'audace de Monet, plus préoccupé de perception que de description, explique le refus de la toile par le jury du Salon de 1869. Avec cette toile, peinte cinq ans avant la naissance officielle de l’impressionnisme, Monet apparaît bien comme le chef de file du mouvement .Ce tableau est un tableau d’avant-garde qui innove sur le jeu d’ombre et de lumière, et qui accentue l’effet fugitif de l’instant.
Pour conclure : L’œuvre de Monet n’est pas remarquable par son sujet mais par la manière dont le tableau est composé Monet restitue l’espace et les formes par la lumière et la couleur .La peinture en plein air , ici à Etretat, lui permet de réaliser une unité parfaite entre le motif principal et le fond . « La Pie » est une variation autour de la gamme des nuances des blancs avec des jeux de lumière, des ombres . Cette peinture dégage une certaine quiétude et donne un effet de sérénité .


YAHI Lilla



Sources :
- Le site très intéressant avec des nombreuses analyses, dont la Pie !
http://www.peintre-analyse.com/pie.htm
- Le site d'Orsay
http://www.musee-orsay.fr/
- L'autre analyse sur le même blog

3 commentaires:

Alex a dit…

pouvez vous me dire votre nouvelle adresse e-mail pour pouvoir vous envoyer les photos qui correspondent a mon analyse.LILLA

Gabrielle Williams a dit…

ce n'est pas de l'acrylique qui est ici utilisée, mais de l'huile. :)

alexandre a dit…

moi j'ai eu 18 à l'histoire des arts avec la liste de scindler